Not signed in (Sign In)

Commencer une discussion

Annoncer un événement

Proposer une release

🍍 Ananas It !En savoir plus

Une discussion au hasard !

TV Incongrue

Zap! | Plein écran

Pinacothèque

Et aussi

Voir les 14 sortie(s) de
Dataglitch

Alternatives

Voir la galerie de la discussion

Vanilla 1.3.0 is a product of Lussumo. More Information: Documentation, Community Support.

Bienvenue sur le forum des musiques incongrues

Ce que vous allez trouver ici :

Cerise sur le gâteau, vous pouvez très facilement apporter votre contribution à tout ça. Pour ce faire, le mieux est encore de vous connecter ou de vous inscrire :)

Enfin, vous pouvez nous contacter directement à l'adresse email : contact (CHEZ) musiques-incongrues (POINT) net

    • CommentAuthordataglitch
    • CommentTimeJan 17th 2011 edited
     permalink

    New Dataglitch release !

    4 levels of pure chipmusic from Morusque !

    http://www.dataglitch.org/#release0007

    World 1 : Vineyard

    World 2 : Factory

    World 3 : Greenhouse

    World 4 : Castle

    available on Deezer, Spotify, Itunes and more...

  1.  permalink

    J'espère que ça marchera pour vous.
    Dommage que ça soit plus en CC.

    • CommentAuthordataglitch
    • CommentTimeJan 18th 2011 edited
     permalink

    Il y en aura d'autres en CC ! Aujourd'hui on tente d'expérimenter un autre format de diffusion*, qui peut être, permettra une plus grande liberté d'expression à l'asso et, à ses artistes de s'épanouir!

    * on pense également dans un avenir proche à essayer de sortir des futurs release en CD, vynils et d'autres formats plus exotiques encore!!

    •  
      CommentAuthorvalkiri
    • CommentTimeJan 18th 2011
     permalink

    Miam! Je vois d'ici les japonais qui arrivent à se finir chaque level en... 2min25s !

  2.  permalink

    Pour les autres supports je suis à fond avec vous.
    Par contre je vois pas en quoi une diffusion sur ithunes , deezer et compagnie vous permettra une plus grande liberté d'expression.
    A mon sens c'est incompatible.

    •  
      CommentAuthorvalkiri
    • CommentTimeJan 18th 2011
     permalink

    Bah c'est une experimentation. J'y crois pas trop non plus mais pourquoi pas tester?

  3.  permalink

    Je reproche rien, je demande juste quels sont les arguments.
    Je veux dire, ils avance que cela leur permettra une plus grande liberté d'expression ( de passer par un systeme tel qu'itunes, etc, au dépit du creative commons).
    Je veux bien y croire mais je demande des arguments, une explicitation si tu préfères!

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeJan 18th 2011
     permalink

    Posted By: AntiulcéreuseJe veux bien y croire mais je demande des arguments, une explicitation si tu préfères!

    Tout à fait d'accord, mais je voudrais aussi entendre tes contre-arguments ;)

    • CommentAuthorBitcrusher
    • CommentTimeJan 18th 2011
     permalink

    hello hello!

    je vais tenter de de fournir une explication en mon nom! ca n'engage que moi!
    idéalement on souhaiterais sortir les releases en vrai (CD, Vynil) + en même temps en numérique sur les plateformes de téléchargement, que l'auditeur puisse choisir le format qu'il préfère.
    J'imagine que la plupart des fans de 8bit connaissent plus les sites internets spécialisés et préfèrent y acheter ou trouver de la musique dessus ou bien lors des soirées.
    j'en suis quasi sur, c'est ce que je fais moi même.

    mais alors pourquoi les plateformes de téléchargement? j'espère que vous vous doutez bien qu'il ne s'agit pas d'une manœuvre mercantile de notre part! (je tiens à souligner que nous sommes un label associatif de type loi 1901 à but non lucratif)

    Personnellement, J'ai remarqué qu'il n'y avais que très peu d'artistes 8bit sur ces plateformes (deezer-itune) hormis certains très commerciaux et je trouve ca dommage! c'étais surtout due auparavant du fais que seule les majors pouvaient y déposer leurs artistes. Pas de place pour les labels indépendant! du coup forcement on y trouve (trouvais;) qu'une certaine forme de musique formatée.

    maintenant que ces plateformes sont ouvertes aux indépendants et musiciens, pourquoi ne pas en profiter? pourquoi est ce que l'on ne diffuserais pas auprès d'un plus large publique? ca me ferais tripper qu'on l'on trouve sur ces plateformes (deezer/spotifies et autres) de la musique qui sois plus pointue et pas que de la soupe commerciale.
    De plus cela fais une plateforme de vente de contenue numérique que l'on a pas besoin de gérer et qui ne coute pas tres cher à mettre en place (30euros/album)

    il s'agit d'un espace supplémentaire de diffusion musicale, là pour ce quadruple album, nous n'avions pas les moyens de faire presser en CD vu qu'il y en a 4 cela revenais beaucoup trop cher (+de 1000euros) mais l'on a quand même voulus essayer le côté numérique. J'espère que cela n'empêchera personne d'écouter ces 4 excellents albums!

    je ne pense pas que cela soit en opposition avec le creative common, rien n'empêche un label/une personne de sortir simultanément des release en CC et dans d'autres formats. C'est ce que l'on comptais faire des le début! du contenu gratuit pour la découverte et l'accessibilité du 8bit et de la musique, et pourquoi pas quelques diffusions payantes pour soutenir les artistes et les projets plus ambitieux du label! (avoir un peu de fond pour des releases physiques(quel artiste ne rêve pas de sortir un CD? un vynil?, soirées, ateliers bending, etc...)

    ps : soit dis au passage en cherchant sur le net, vous trouverez pas mal d'albums et de musiques de Morusque (nurykabe) en download libre et cc (lastfm - cc mixter et Dataglitch!;)

  4.  permalink

    Je veux bien donner des contre-arguments mais pour l'instant je ne sais pas de quoi il en retourne.

    Posted By: dataglitchIl y en aura d'autres en CC ! Aujourd'hui on tente d'expérimenter un autre format de diffusion*, qui peut être,permettra une plus grande liberté d'expression à l'asso et, à ses artistes de s'épanouir!* on pense également dans un avenir proche à essayer de sortir des futurs release en CD, vynils et d'autres formats plus exotiques encore!!

    Je vois pas en quoi le fait de diffuser sa musique sur internet par le biais d'une plateforme payante peut permettre à l'épanouissement d'un artiste.
    Le plupart des sites proposant ce genre de services (je crois qu'on ne peut pas mettre directement sa musique en vente sur itunes ) font payer une trentaine d'euros par album
    et parfois même se permettent de prendre 10% des ventes. (Zimbaland /Believe -it or not).
    Certaines plateformes vont même jusqu'à vous forcer de leur laisser une exclusivité sur le net. De plus, la plupart de ces plateformes ne diffusent pas de musiques sous licences libres, ce qui réduit les choix de l'artiste concernant sa propre musique .
    Pour finir, je ne pense pas que le public rencontré sur ce genre de plateformes de téléchargement dit "légal" (voir la liste de distribution de Believe) soit intéréssé plus que ça par le type de musique proposé (cf : meilleurs ventes numérique d'Amazon , cela donne une idée du type d'univers musicaux de la clientèle).
    A fortiori, je ne pense pas que le public intéressé par ce genre de sortie soit client de ce type de plateforme et il existe d'autre types de plateformes permettant la vente de mp3 plus adaptés aux besoins réels d'un artiste (respect de son oeuvre, et liberté de choix).

    Je pense personnellement que effectivement, l'épanouissement personnel d'un artiste peut passer par la vente de sa musique mais que ce sujet de probable épanouissement ne doit pas primer sur la liberté de l'artiste. Il n'est pas incompatible de faire du creative commons et de gagner un peu d'argent.

    Il existe des plateformes qui auraient pu convenir aux besoins du label tout en respectant l'identité et l'intégrité de l'artiste, et ce, sans prendre de commissions éxagérées :

    - Bandcamp (voir celui d'Ego Twister : http://egotwisterrecords.bandcamp.com/ ) . Sur cette plateforme, tu peux diffuser ta musique dans le ou les format(s) de ton choix , sous la protection de ton choix et sous le prix de ton choix (prix libre, prix fixe), pour le support de ton choix ( numérique ou palpable).
    - Jamendo qui propose une solution de partage (50-50) au niveau des pubs, qui propose la création d'une "boutique artiste", etc... (cf : http://www.jamendo.com/fr/faq/17/puisje-etre-remunere) . Jamendo intègre aussi les dons de fans, etc... Sans parler de leur projet de diffusion de la musique dans des lieux public (JAMENDO PRO) : voir le topic dédié http://www.musiques-incongrues.net/forum/discussion/1128/jsmendo-pro/#Item_12 !

    Ma solution préférée restant Pragmazic , une solution transparente et équitable de distribution de musique libre.
    Ce site convient autant à un support physique que digitale. Ils s'engagent à distribuer de la musique sans DRM et ils sont clairs sur les gains.
    Quand tu veux acheter un album, sur la page de l'album, il y a une sorte de facture qui t'indique le prix à payer , ce que va gagner l'artiste, le site, etc...
    Une part étant reversée sous forme de don à Dogmazic pour le soutien de la licence libre.

    Exemple : http://www.pragmazic.net/Matrakage_La_symphonie_nocturne_des_metaux_deranges

    Pour un album digital à 6E , 3E26 sont reversés à l'artiste, 0,88 au fond de soutien, 0,88 à Pragmazic et 0,98 à la TVA.
    Pragmazic dispose d'ailleurs d'un FAQ assez complet et très bien expliqué : http://www.pragmazic.net/bin/faq.php?n=11

    Pour moi, l'utilisation d'une plateforme telle que Pragmazic, à l'instar d'un ithunes , serait plus compréhensible concernant la "liberté d'expréssion" et l'épanouissement.

    C'est une question d'adéquation avec les valeurs prônées.

    Je pars du principe que pour distribuer sa musique sur itunes, c'est qu'elle n'est pas sous creative commons et donc que c'est déposé à la SACEM.
    En quoi peut-on s'épanouir et avoir une liberté d'expréssion quand en étant inscrit à la sacem, tout doit être enregistré, déclaré, listé?

    Voir le pdf "Adhérer à la SACEM Créateurs de Musiques Electroniques"

    Voir aussi les "conditions" de la SACEM : http://www.sacem.fr/cms/home/createurs-editeurs/conditions
    Il faut être créateurs d'au moins 5 oeuvres et prouver que ces oeuvres tournent déjà sur le marché (live, radio, etc..).
    C'est pas réducteur ça? C'est pas beaucoup de complications pour si peu de choses?
    En quoi un artiste peut s'épanouir dans ces tracas administratifs?

    De son côté, la licence libre ne demande rien de tout ça. Elle protège, elle agis et elle est modulable.Point.
    Pas de cotisations obligatoire, pas d'impôts sur les gains.

    Pour ce qui est de multiplier les types de supports, je suis tout à fait d'accord, c'est même très créatif, j'ai pu partager quelques idées avec Bit Crusher et oui, effectivement dans ce cas là , cela laisse libre court à la liberté d'expréssion [B]artistique et donc un épanouissement certain (comme tout ce qui est créatif).
    C'était pas tellement là le problème (sur les multiples supports) mais sur les choix de diffusions .

    Voilà rapidement pour les contres arguments concernant cette décision.
    Pour alimenter le débat constructivement, je voudrais bien en savoir plus sur le pourquoi cela donne une plus grande liberté d'expréssion et capacité d'épanouissement aux artistes,
    afin de ne pas être à côté de la plaque!

    :pin01:

    • CommentAuthorBitcrusher
    • CommentTimeJan 20th 2011
     permalink

    je sais qu'il y a du pour et contre, et je sais aussi que nous avons un publique utilisateur de deezer et d'itune, lastfm & co qui nous ont déja fais des retours positifs quand à la diffusion sur ces supports.

    Après c'est clair que tu as raison sur le fait qu'utiliser Bandcamp ou autre diffuseur plus alternatif pour les releases CC est un choix judicieux. On placera surement nos releases Creative Common futures et passées dessus. (le tout est de trouver le diffuseur le plus adéquat au milieu des nombreuses offres) -> ça pourrais être cool d'avoir des avis d'utilisateur la dessus!

    A titre d'informations sur la SACEM, (je suis contre), je tiens à dire qu'il n'est nullement obligatoire d'être adhérant à la SACEM pour presser un disque ou sortir quelque chose sur n'importe quel support.

    la Sacem est un organisme de répartition de droit, qui n'est nullement obligatoire et est donc facultatif pour tout le monde, et je ne conseille à personne d'y adhérer.

    si tu veux presser un disque et que tu n'est pas à la SACEM, il suffit de demander une autorisation gratuite à la SDRM qui te l'enverra sous 3 semaines. Cela sert juste à certifier au presseur qu'il ne va pas presser illégalement un morceau d'un auteur enregistré à la SACEM.

    A ma connaissance aucun artiste de dataglitch n'est à la SACEM, ce qui poserais divers problèmes juridiques le cas contraire.(release, compiles, concert, Cc)

    ->au sein de l'asso nous sommes en perpétuel questionnement, sur tout ce qui concerne les droits, le juridique, sur les choses qui implique les artistes et le label. On essaye de faire les choses au mieux dans tout ce fatra juridique entourant les labels indépendants et l'autoproduction. On est bien évidement preneur de toute informations et expériences qu'ont pu avoir d'autres labels et artistes parcourant ce forum. (c'est peut être hors sujet vis à vis de la release de Morusque ;) et pourrais peut etre, etre placé dans un autre topique, traitant des licences et questions juridiques label/artiste)

  5.  permalink

    Effectivement, c'est pas très cool pour morusque. Je préfère m'asbtenir dans le coup.

    Par contre, pour diffuser sur itunes c'est pas une obligation la sacem?

    Faut juste qu'on se mette d'accord aussi sur les définitions.

    Support = cd, vinyl, K7, etc
    Plateforme = itunes, bandcamp, etc..

    Allez bises mon grand

    • CommentAuthorBitcrusher
    • CommentTimeJan 20th 2011
     permalink

    non non c'est pas obligatoire, en fait ils sont assez sournois, ils veulent faire croire à la plupart des artistes que l'on est obligé de passer par eux et qu'ils sont utiles pour plein de truc, ca les arrangent bien car ils prennent un pourcentage sur chaque transaction, mais en fait non, c'est des bluffeurs. d'ailleurs il existe d'autre société de répartition des droits, la sacem n'a pas l'exclusivité.

    enfin bref on reprendra cette conversation autours d'un verre!

    biz'

    :pin01: