Not signed in (Sign In)

Commencer une discussion

Annoncer un événement

Proposer une release

Une discussion au hasard !

Zeitgeist #408

Un résumé hebdomadaire de l'activité du forum des Musiques Incongrues

Alternatives

Voir la galerie de la discussion

Vanilla 1.3.0 is a product of Lussumo. More Information: Documentation, Community Support.

Bienvenue sur le forum des musiques incongrues

Ce que vous allez trouver ici :

Cerise sur le gâteau, vous pouvez très facilement apporter votre contribution à tout ça. Pour ce faire, le mieux est encore de vous connecter ou de vous inscrire :)

Enfin, vous pouvez nous contacter directement à l'adresse email : contact (CHEZ) musiques-incongrues (POINT) net

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeMar 1st 2016
     permalink

    https://www.youtube.com/watch?v=qeyXADf1fyk

    "What is Brazil?" is a funny, insightful 1985 TV documentary about Terry Gilliam's classic film Brazil, a brilliant black comedy about a very bleak future.

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeMar 7th 2016
     permalink
    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeMar 10th 2016
     permalink
    •  
      CommentAuthoranimomarc
    • CommentTimeMay 2nd 2016
     permalink

    Le pic-vert russe

    Et si la pire catastrophe nucléaire de l'histoire n'était pas un accident ? C'est sur cette hypothèse du complot que le jeune artiste ukrainien Fedor Alexandrovitch qui, à 4 ans, a lui-même été évacué de la "zone interdite" lors de la catastrophe, convainc le réalisateur Chad Gracia d'enquêter avec lui dans les environs de la centrale. Un passionnant ovni documentaire.

    https://static-cdn.arte.tv/resize/GA0tVpKTmu5DzBaujM0BSr5Ou8g=/940x530/smart/apios/Img_data/20/061670-000-A_derrussischespecht_04.jpg

    http://on5vl.e-monsite.com/medias/images/visite-guidee.jpg

    http://focus.levif.be/medias/5835/2987589.jpg

    http://www.arte.tv/guide/fr/061670-000-A/le-pic-vert-russe

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeMay 31st 2016 edited
     permalink

    https://www.youtube.com/watch?v=r3scl4JZr48

    Tourné en 1964 en plein Jeux Olympiques à Tokyo, un an après son chef d’œuvre, la Jetée, ce Mystère Koumiko n’est pas si différent des autres réalisations de Marker prenant place au Japon. On y découvre un Japon insaisissable, échappant à toute catégorisation, à toute attente, comme le signale d’entrée au générique et de façon humoristique le texte de Folon sur M. et Mme Fenouillard. Mais ce qui rend ce moyen métrage particulièrement touchant est que cette déambulation chaotique dans Tokyo se fait par le prisme d’une jeune Japonaise, rencontrée par hasard : Koumiko Muraoka.

    http://bullesdejapon.fr/wp-content/uploads/2010/09/koumiko1.jpg

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeJun 2nd 2016
     permalink

    https://www.youtube.com/watch?v=MAvhk26l4kQ

    Une centrale nucléaire, ça se conduit comme une voiture: ça se démarre, ça s’accélère en remontant les barres de commande, et ça peut même s’arrêter automatiquement en moins de 2’ en cas de problème.

    •  
      CommentAuthorglafouk
    • CommentTimeJun 6th 2016
     permalink
    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeJun 19th 2016
     permalink

    À propos de l'école de pédagogie fondée par l'auteur du merveilleux "Le Nuage Vert, Ou le Dernier Survivant" :

    https://www.youtube.com/watch?v=_xqFSHa1FE8

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeJun 23rd 2016
     permalink
    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeJul 22nd 2016
     permalink

    https://www.youtube.com/watch?v=ykItpPuz-ds
    https://www.youtube.com/watch?v=Ymhn-LHThdI
    https://www.youtube.com/watch?v=lpsQSQhI9YA

    Septembre chilien est un court métrage documentaire français réalisé par Bruno Muel et Théo Robichet, sorti en 1974.

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeJul 25th 2016
     permalink

    https://www.youtube.com/watch?v=6hWfbJb83sI

    2010 - 22 mn - Réalisation, scénario, image: Damien FAURE
    Depuis bientôt quarante ans, le gouvernement indonésien mène à l'égard du peuple papou de Nouvelle-Guinée occidentale (ex-Irian Jaya) une politique colonialiste. Ce peuple oublié de tous se bat pour la reconnaissance de son identité culturelle et politique.
    Face à cette colonisation, des groupes indépendantistes se sont créés rapidemment.
    Le général Bernard Mawen, un des chefs militaire de l'OPM, (Mouvement de libération de la Papouasie Occidentale) lutte donc les armes à la main pour l'indépendance de sa terre, ancienne colonie des Pays-Bas, devenue province indonésienne en 1969.
    Dans les années 80 les combats entre les rebelles Papous et l'armée indonésienne ont fait fuir 12 000 personnes qui se sont réfugiées le long de la Flyriver qui sert de frontière entre l'Indonésie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée.
    Après plusieurs séjours dans cette région, le réalisateur, Damien FAURE est retourné sur place pour rencontrer ces combattants et ces réfugiés papous.
    Son : Xavier ROUX
    Montage : Damien FAURE
    Mixage : Nicolas BREDIN
    Commentaire : Damien FAURE
    Traduction : Yita DHARMA
    Voix : Satya DUSAUGEY / Alexandre BOUSSAT
    Production: Matthieu Lamotte
    Production: aaa / ARTE G.E.I.E
    Diffusion TV:
    ARTE reportage

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeJul 28th 2016 edited
     permalink
    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeAug 30th 2016
     permalink
    •  
      CommentAuthorPsychotine
    • CommentTimeSep 11th 2016
     permalink
    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeSep 15th 2016
     permalink

    https://www.youtube.com/watch?v=f0r1yj6GLME

    Tony Verity, a broadcaster at Radio Jamaica in the 1960s, introduces the music and dance moves of Ska in this star-packed show.

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeSep 20th 2016
     permalink

    https://www.youtube.com/watch?v=hsigOnPJTtA

    “The children in this school have a great variety of creative experiences, musically, and we do try to make sure that the music is part of activity. All children are very interested in tape recorders, televisions, radios, in fact that is nearer their experience than are a great many nursery rhymes. Creative tape recording teaches them self-discipline, because they soon realize that if they talk at the wrong time it spoils somebody else’s work.”

    “The children do have bizarre noise-making sessions as play, but I think this is quite a valuable experience. They soon learn that once they get used to the sounds, they need some other form of organization if they’re going to get more enjoyment. So naturally they progress to electing a leader or conductor, and they find there’s some need for notation of a sort, so they invent one, and they’ve progressed then from play to composition without actually being taught.”

    via http://dangerousminds.net/comments/noise_music_is_for_the_children_the_shoreditch_experimental_music_school_19

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeNov 17th 2016
     permalink

    https://www.youtube.com/watch?v=sIaRXE9fZL8

    À perte de vue / "As-Far-as-The-Eye-Can-See (At the Limit of Vision)",
    "How to grasp with naked hands the most fiery thinking of the century ? How to approach through film that which shies away whenever approached ?
    How can the cinema - "the art of image" as we say - welcome and let live the intolerable images woven in stories such as "Madame Edwarda" and "The Dead Man" ?
    In short, how to talk about Georges Bataille in a film when we know that film to be impossible ?" André S. Labarthe. "Comment saisir à mains nues la pensée la plus volcanique du siècle ? Comment approcher par le film ce qui se dérobe à toute approche ?
    Comment le cinéma -- "art de l'image", dit-on -- peut-il accueillir et laisser vivre les images inadmissibles qui tissent des récits tels que "Madame Edwara" et "Le Mort" ?
    Bref, comment parler de Georges Bataille dans un film quand on sait ce film impossible ?" André S. Labarthe.

    50-minute documentary program co-produced by Amip-France 3.
    Director: André S. Labarthe well-known as co-founder and original developer of "Cinéma, de notre temps", here portrays the French writer Georges Bataille (1897-1962), whose work ventures, at the same time, into the fields of literature, anthropology, philosophy, economy, sociology and history of art.
    Initially broadcasted on 30 April 1997, the film contains the interviews with Pierre Klossowski and Jacques Pimpanneau. The French title could be translated as "As-Far-as-The-Eye-Can-See (At the Limit of Vision)", which may well constitute a literary reference to the Bataille's first book, "Story of the Eye".

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeNov 25th 2016
     permalink

    https://www.youtube.com/watch?v=mENpzyfENhQ

    Directed by
    Marilyn Watelet

    Photography
    Pierre Gordower

    Sound
    Bruno Vandendriessche and Pierre Mertens

    Editing
    Rudi Maerten

    A Paradise-Films / RTBF-Liège coproduction, 1998

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeNov 29th 2016
     permalink
    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeJan 6th 2017
     permalink

    https://www.youtube.com/watch?v=bt97Jomj5nw

    Director Gerald Fox's documentary Leaving Home Coming Home: A Portrait of Robert Frank features intimate interviews with the filmmaker and photographer. The artist discusses his feelings about how his adopted hometown of New York City has changed over the course of his 50 years living there. The director showcases Frank's work, including clips of some of his films including Pull My Daisy, Me and My Brother, and the little-seen Rolling Stones documentary Cocksucker Blues.

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeJan 6th 2017
     permalink

    http://www.dailymotion.com/video/x55pg5g

    À l'occasion des 70 ans du tireur le plus rapide du Far West, une incursion alerte dans l'univers inventé par le dessinateur Morris, qui transposa avec humour le mythe américain dans l'imaginaire européen.

    Voilà soixante-dix ans que Lucky Luke tire plus vite que son ombre et arrive à point nommé pour régler les problèmes qui obscurcissent l'horizon de l'Ouest américain. Héros d'albums vendus à 300 millions d'exemplaires, ce personnage lisse – miroir du lecteur, il n'a ni passé ni états d'âme – incarne à jamais le Far West à l'européenne. L'Ouest américain a il est vrai fait rêver la génération d'avant la conquête spatiale, à laquelle appartient le jeune Maurice De Bevere, le futur Morris. Grandi dans les mornes plaines agricoles de la Belgique, l'adolescent a besoin d'évasion et se jette sur les premiers dessins animés et les westerns. Plus tard, une parenthèse new-yorkaise aidera le dessinateur à confronter son fantasme de l'Amérique à la réalité.

    Sens de la mise en scène

    Aux États-Unis, il rencontrera René Goscinny avec qui une collaboration fructueuse s'enclenchera à leur retour en Europe. Lucky Luke prend son envol. Deux niveaux de lecture – pour enfants et adultes – apparaissent et un traitement subtil des sombres réalités de la vie (prostitution, alcoolisme…) permet de contourner les règles strictes qui encadrent les publications pour la jeunesse.

    Dégainant avec autant de vivacité que Lucky Luke, ce documentaire navigue avec humour dans son univers et ses influences, à l'aide d'archives dans lesquelles Morris, tiré à quatre épingles, se raconte, et d'extraits de films et de planches. Épurée, et elle aussi impeccable, l'esthétique du dessinateur se dévoile : trait sûr, pop art avant l'heure, sens de la mise en scène. Historiens et auteurs de BD décryptent ce délectable pan de la BD, notamment Jul et Achdé, qui reprennent le flambeau et ont audacieusement propulsé le cow-boy dans la communauté juive new-yorkaise.

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeJan 31st 2017
     permalink
    •  
      CommentAuthorPsychotine
    • CommentTimeFeb 1st 2017
     permalink
    •  
      CommentAuthorPsychotine
    • CommentTimeFeb 14th 2017 edited
     permalink

    https://www.youtube.com/watch?v=lVPLIuBy9CY

    La vie a un rythme, est en mouvement constant. Le mot pour le rythme (des tribus malinké) est Foli. C'est un mot qui englobe beaucoup plus de tambours, la danse ou le son. Il se trouve dans chaque partie de la vie quotidienne. Ce film n'est pas seulement entendre et sentir le rythme, voit aussi. Il est un extraordinaire mélange de l'image et du son qui nourrit les sens et nous rappelle à tous combien essentielle.

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeFeb 22nd 2017
     permalink
    •  
      CommentAuthorPsychotine
    • CommentTimeMar 4th 2017
     permalink
    •  
      CommentAuthorPsychotine
    • CommentTimeMar 10th 2017
     permalink

    https://www.youtube.com/watch?v=8oSIq5mxhv8

    Ce film nous invite à découvrir cette proposition inventée suite à la présentation de la conférence gesticulée Inculture(s) 1 de Franck Lepage.

    C’est une réflexion globale sur la manière dont les communicants, les médias, les « managers » et les politiques fabriquent et utilisent les mots (ceux qui nous permettent de penser) afin d’annihiler toute critique, tout espoir d’alternative. Pour mieux nous manipuler et nous soumettre.
    Et sur une méthode jubilatoire, conscientisante et émancipatrice pour nous réapproprier le langage et, ainsi, renforcer notre pouvoir d’agir et de lutter.

    Réalisation: Aurélien Blondeau

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeApr 11th 2017
     permalink
    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeApr 19th 2017
     permalink

    https://www.youtube.com/watch?v=Ty1twivydVA

    Obsessed with perspective, geometry, and pattern (Escher described tessellation as “a real mania to which I have become addicted”), his images have, by the count of mathematician and Escher scholar Doris Schattschneider, led so far to eleven separate strands of mathematical and scientific research.

    The twenty-minute Adventures in Perception, originally commissioned by the Netherlands’ Ministry of Foreign Affairs, offers in its first half a meditation on the mesmerizing, often impossible world Escher had created with his art to date. Its second half captures Escher in the last years of his life, still at work in his Laren, North Holland studio. It even shows him printing one of the three titular serpents, threaded through a set of elaborately interlocking circles, of his very last print Snakes. He never actually finished Snakes, whose patterns would have continued on to the effect of infinity, and even says here of his officially complete works that none succeed, “because it’s the dream I tried for that can’t be realized.”

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeApr 27th 2017
     permalink

    https://www.youtube.com/watch?v=A0C4_88ub_M

    Lao Yang and Eddy both work for a company called CREC (Chinese Railway Engineering Company). They have just set up camp near the remote mining town of Kolwezi in the Katanga province of the RDC. The goal of the company is to redo the road - covering 300km - that connects Kolwezi with the capital of the province Lubumbashi. Lao Yang is head of logistics of the group. He is responsible for the equipment, building materials and food (mainly chickens) to arrive in the isolated Chinese prefab camp. The Congolese government was supposed to deliver these things but so far the team hasn't received anything. With Eddy (a Congolese man who speaks Mandarin fluently) as an intermediate, Lao Yang is forced to leave the camp and deal with local Congolese entrepreneurs, because without the construction materials the road works will cease. What follows is an endless, harsh, but absurdly funny roller coaster of negotiations and misunderstandings, as Lao Yan learns about the Congolese way of making deals.

    •  
      CommentAuthormbertier
    • CommentTimeJun 21st 2017
     permalink

    https://www.youtube.com/watch?v=vcc6AEpjdcY

    Une émission réalisée dans le Collège de la France où Bourdieu analyse les mécanismes par lesquels la télévision fonctionne.